Les premiers vestiges de présence humaine datent de 2100 av. J.-C. Dès lors, et ce jusqu’à l’arrivée des Romains en 123 av. J.-C.

Circuit des sites megalithiques

Les premiers vestiges de présence humaine datent de 2100 av. J.-C. Dès lors, et ce jusqu’à l’arrivée des Romains en 123 av. J.-C., la préhistoire de l’île traverse différentes phases.

L’une des constructions les plus emblématiques et exclusives de Minorque sont les « navetas », monuments funéraires collectifs pouvant contenir jusqu’à cent individus inhumés aux côtés de leur mobilier funéraire, comme celle d’Es Tudons (Ciutadella), renfermant des restes datant principalement du IXe siècle av. J.-C.

Les talaiots, tours tronconiques de pierres sèches, furent construits entre 1000 et 700 av. J.-C.

Leur principale fonction consistait à dominer visuellement le territoire environnant, tout en jouant un rôle de cohésion sociale de la communauté qui vivait à ses abords.

À cette époque, appelée époque talayotique, des grottes funéraires furent creusées dans les falaises des criques et des ravins, comme celle de Calescoves (Alaior).

Les plus anciennes possèdent une base circulaire ou ovale de petites dimensions et se trouvent à des endroits élevés difficiles d’accès.

La période post-talayotique

débute à partir de 650 av. J.-C. Les constructions les plus originales et singulières de Minorque sont érigées à cette époque : les sanctuaires de « taula ».

Il s’agit d’enceintes à base en forme de fer à cheval et à façade concave. Lieux de rituels en relation avec la fécondité de la terre et des personnes, on y pratiquait le sacrifice d’animaux domestiques, des libations de vin et la destruction symbolique d’amphores.

L’utilisation du feu en tant qu’élément rituel et symbolique est très fréquente dans ces monuments.

Les maisons circulaires virent quant à elles le jour dans les peuplements.

Elles mesuraient environ 75 – 79 m2. La plus réputée sur le plan monumental est la maison Círculo Cartailhac, qui remonte au IIe siècle av. J.-C. et se trouve sur le site de Torre d’en Galmés (Alaior). On y cuisinait, tissait, élaborait du fromage, moulait, etc.

Elles disposaient d’une cour centrale, de chambres munies de portes, d’un foyer et d’un garde-manger.

Les habitants de l’île fabriquaient leurs pièces de céramique à la main à l’aide de fours rudimentaires et confectionnaient des outils ou des instruments en bronze.

Leurs échanges commerciaux ne faisaient pas appel à la monnaie et ils ne laissèrent aucun vestige graphique ni pictural. Ils n’avaient aucune attirance pour l’or et l’argent, leurs objets les plus précieux étant en bronze et en fer.

Ils établirent des contacts commerciaux importants avec l’Europe centrale à l’époque la plus reculée, puis avec les villes commerciales de la Méditerranée.

CAMÍ DE CAVALLS

Beaucoup plus qu’un sentier

MENORCA MEGALITHIQUES

Circuit des sites megalithiques

RÉSERVE DE BIOSPHERE

Minorque naturel

ROUTE BRITANNIQUE

Circuit des vestiges britanniques

Camí de Binifadet 20
07710  Sant Lluis - Menorca
Phone +34.971.150.943
movile +34.609.732.421
mail: hotel@sontretze.com

Camí de Binifadet 20
07710  Sant Lluis - Menorca
phone  +34.971.150.943
mobile +34.609.732.421

mail: hotel@sontretze.com